Skip to content

Sarah Debove dévoile ses cartes et trace sa route

D’Amiens à Paris, en passant par Bologne, Nantes, Marseille et Strasbourg, Sarah Debove a finalement posé ses valises à Bruxelles.
C’est peu dire que les déambulations ne l’effrayent pas. Elle en nourrit même abondamment son travail de dessinatrice, d’illustratrice, de performeuse, d’installatrice, de graveur et, à l’occasion, d’animatrice.

Depuis 20 ans Sarah déploie ses cartes, les cartes du temps qui passe, les cartes des sentiments qui se mêlent, les cartes des temps révolus, celles des désirs qui se bousculent.
Elle emprunte des itinéraires imaginaires et nous convie à sa suite sur les chemins de traverse de la représentation.
Elle explore, ici un territoire mental, là un territoire qui n’a rien de virtuel où se (dé)tricotent les identités, où le droit et le pouvoir s’affrontent, où le réel est à l’œuvre et nous saisit.
Elle trace sa route, de l’espace public elle a fait son terrain d’expérimentation de prédilection, celui où elle se frotte à la vie, à ses usages, où elle met le réel à l’épreuve de sa vision, où ses pratiques sont autant de moyens d’entreprendre des voyages singuliers.

Au printemps, aux Ateliers de la rue Voot, Sarah Debove animera un atelier en 10 séances : Dessiner en ville (dessin, illustration et narration).
Elle embarquera ses participants à travers la ville pour une série de jeux dessinés.
Dessiner dans l’espace public est une expérience qui devrait laisser des traces, Sarah prédit que personne n’en sortira indemne. Créer dans l’espace public c’est avant tout une expérience face à l’autre, c’est aborder autrement des espaces que l’on ne fait parfois que traverser, c’est se réapproprier des lieux trop arpentés, c’est interagir avec des lieux improbables dont on ne soupçonne pas l’existence.
À l’issue de ces « pérégrinations » et une fois compilée une bibliothèque de recherches graphiques en tout genre, il restera à se poser – à défaut de la résoudre – une ultime question : que nous disent les images du monde dans lequel on vit ?

Marina Cox

Dessiner en ville (dessin, illustration et narration)
avec Sarah Debove
le vendredi de 9h30 à 13h à partir du 20 mars 2020
atelier en 10 séances

boetie2
Scroll To Top