Skip to content

Build For Water, le savoir-faire qui relie d’est en ouest

avec Pascal Breucker

Build For Water est un projet de construction d’une base nautique (pavillon avec douches et sanitaires) conçue et réalisée par de jeunes Bruxellois et installée aux abords des étangs de Neerpede, sur la commune d’Anderlecht. Depuis cet été, les étangs sont ouverts au public pour une baignade rafraichissante en plein air…

Depuis deux ans, des jeunes Anderlechtois de l’association Safa s’attèlent au développement et à la constriction de la base nautique. Ils sont accompagnés dans cette aventure par le Centre de référence pour la construction à Bruxelles (CDR Construction), une ASBL de sensibilisation et de formation aux métiers de la construction durable.

Financé par le fonds Albert Desmed, Build for Water est un projet de cohésion sociale résolument engagé dans la transition. Il sensibilise les jeunes aux métiers de la construction durable, les matériaux sont durables et la conception vise l’autonomie énergétique.

 Après la première phase de construction, le coordinateur du CDR construction, Philippe Van Ginderdeuren élaborait déjà la seconde. « Le projet a été très bien accueilli, ça a dépassé nos espérances. Comme les jeunes se sont pris au jeu et en ont parlé autour d’eux, on leur a proposé de se lancer dans un deuxième volet. L’idée est d’améliorer la base en produisant de l’eau chaude sanitaire écologique via des panneaux solaires qu’ils vont construire eux-mêmes. Cela permettra de chauffer l’eau des douches. »

 Aussitôt dit, aussitôt fait ! C’est de l’autre côté de Bruxelles, dans nos locaux de woluwe-Saint-Lambert, que nous avons accompagné le groupe pour la fabrication des panneaux solaires thermiques en auto-construction (absorbeurs solaires). L’été 2021, tout le groupe a passé une semaine à étudier, visiter, couper, assembler, souder, pour voir l’arrivée d’un capteur tout neuf, prêt à être installé.

La pose des panneaux sur le toit et la liaison au système d’épuration se fera sous forme d’un chantier participatif en septembre. La plateforme ne disposant pas d’électricité, c’est un système tout à fait autonome, utilisant le principe du thermosiphon (installation dite passive) qui va être mis en place. Dans cette configuration, le ballon de stockage d’eau chaude se place plus haut que les panneaux solaires. De ce fait, l’eau chauffée va naturellement monter dans le circuit jusqu’au ballon. Quant à l’eau froide, elle va rester dans la partie basse du ballon et descendre vers les panneaux. Pour les plus curieux, un vade-mecum techniques solaires édité par les Ateliers de la rue Voot est disponible en ligne.

L’inauguration est prévue dans la foulée, préparez déjà vos slaches et vos maillots !

 

IMG_4710
Scroll To Top