Aller au contenu

nature morte

Le genre de la nature morte sera fixé au début du xviie siècle. Vers 1650, le terme « still leven » apparaît aux Pays-Bas.

Dès son invention, la photographie s’approprie ce genre, comme un regard moderne, austère et déconcertant de simplicité, par rapport à la peinture.

La photographie s’improvise dans le patient face à face avec la nature, confronté à l’obsédante totalité du réel. C’est une vision méthodique du monde, fascinée par la vérité méthodique de la représentation.

À l’atelier de photographie, après avoir observé quelques repères de l’histoire de l’art et de l’histoire de la photographie, chaque participant produira une série de natures mortes avec une technique libre, en analogique ou en numérique.

Les séances à l’atelier seront rythmées par des prises de vues, des sélections et analyses d’images, une réflexion autour du travail (mise en page et en espace), tout en privilégiant les échanges et le dialogue.

_DSC5921

le mardi de 9h30 à 13h

atelier en 10 séances
à partir du 10 janvier 2023

adultes et ados (à partir de 15 ans)
tarif unique: 200 € (les 10 séances indissociables)

s'inscrire

  • JJ slash MM slash AAAA
  • Nous traitons votre demande dans les meilleurs délais. Vous recevrez sous peu une confirmation d'inscription par courrier électronique.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Faire défiler vers le haut